Le Financement Participatif – De la Contribution à La Prise de Bénéfices

Le Financement Participatif ou crowdfunding a connu bien des évolutions depuis ses débuts au VXIII ème siecle.
Savez-vous que la statue de la liberté a été financée par les dons de particuliers et d’entreprises,
de part de d’autre de l’atlantique,  et par les recettes de spectacles coté US ??

Entre 1875 et 1880 Edouard de Laboulaye, l’initiateur du projet, a su construire et fédérer une communauté
franco-américaine autour de ce projet. Malgré certaines réticences politiques, surtout côté US,
et les difficultés de communication de l’époque, Il a pu mener à bien une des premières campagnes
de levée de fonds d’envergure de l’histoire du crowdfunding.

Depuis, après avoir permis à de nombreux artistes de financer leurs œuvres,
le crowdfunding est devenu LA solution alternative pour financer un projet industriel ou commercial,
de manière indépendante, sans avoir à passer par les fourches caudines du système bancaire.

Actuellement, le volume des fonds levés double chaque année.
Le désengagement du système bancaire lui fait perdre des parts de marché,
ce qui laisse augurer d’un bel avenir pour les acteurs du marché financement participatif
qui a su se structurer et semble maintenant bien en place dans un cadre légal bien défini.

Du financement participatif et social à l’opportunité pour les contributeurs
de créer de nouveaux revenus récurrents.. il n’y a qu’un pas.. et il vient d’être franchi…

Les banques ne prêtent plus et ne rémunèrent plus l’épargne.. qu’à cela ne tienne…
Nos entrepreneurs entreprennent, ils ont besoin de financement,
et sont prêts à rémunérer leurs « bienfaiteurs » en leur cédant une partie de leurs bénéfices..
.
Au delà même des rentabilités qu’offrent le financement participatif contre contrepartie financière,
il s’agit également d’aider au développement de notre économie en contribuant financièrement sur des projets d’entreprises,
ce sont de nouveaux emplois créés… et des charges financières allégées pour les entreprises

Moins d’épargne et moins de financements, une double peine pour les banques,
contre de multiples avantages pour les contributeurs et les entreprises…

Voyez ici comment dynamiser votre épargne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *